Questions – Réponses

Comment pouvez-vous garantir un taux d’intérêt ?

Partenaire historique des Maisons Blavier, nous bénéficions d’une ristourne de leur part au vu de l’apport d’affaires qui nous permet de garantir ce taux. De plus, nous effectuons une plus-value sur la vente du terrain.

Combien de temps dure l’investissement ? 

Une fois que le projet est financé à 100%, nous démarrons la construction dès qu’une équipe de maçons est disponible. Nous mettons l’immeuble en vente durant la construction. Les acheteurs peuvent acquérir le bien soit en gros-œuvre fermé, soit en clé sur porte, auquel cas l’acquéreur poursuit par lui-même les finitions ou continue avec l’entreprise de construction. L’investissement se termine dès l’acte de vente passé. La durée moyenne entre le début de la construction et la vente est de 24 mois, c’est donc la durée moyenne qu’aura votre investissement.

Y a-t-il des frais ?

Non, nous travaillons en toute transparence et comme vous pouvez le lire dans nos conditions générales et dans le contrat de prêt, aucun frais ne vous sera demandé.

Peut-on retirer son investissement n’importe quand ?

Non. L’investissement effectué doit être mené à son terme. Si vous désirez récupérer votre investissement avant la fin du projet (la vente de la maison), des frais de résiliation anticipée vous seront réclamés, comme sur n’importe quel compte à terme, obligations ou fonds de placement.

Quelles sécurités offrez-vous ?

Nous sommes une entreprise belge présente sur le marché depuis plus de 17 ans et composée de professionnels actifs depuis plus de 30 ans dans le secteur de la promotion immobilière. Plus de 1000 parcelles loties ont déjà été réalisées par notre intermédiaire. Nous travaillons toujours avec des entreprises sérieuses et conformément aux réglementations en vigueur (Loi Breyne, cautionnement pour finalité des travaux).

Pourquoi ne pas travailler avec une banque ?

Auparavant, nous traitions avec ING, avec qui nous entretenons de très bons rapports financiers. Nous continuons à travailler avec cette banque mais souhaitons ouvrir la possibilité à des partenaires privés et des sociétés de pouvoir traiter en direct avec nous.

Que se passe-t-il si l’immeuble ne se vend pas ?

Nous choisissons des projets de maisons et d’appartements avec des situations à forte demande. Nous travaillons au meilleur rapport qualité-prix et nos plans sont judicieusement étudiés (Formule: Maison unifamiliale 3 ou 4 chambres ou appartement 1 ou 2 chambres). Nos biens sont donc attrayantes et se vendent très facilement. Dans le cas (improbable) où une maison ne se vendrait pas rapidement, les intérêts continuent à courir jusqu’à la vente. Il n’est jamais arrivé que nous ne vendions pas une maison au plus tard dans les 3 ans de sa construction. La moyenne étant de 2 ans. C’est la raison pour laquelle nous nous limitons à de petites maisons 3 ou 4 chambres à un tarif attrayant. Dans un souci de toujours plus de transparence et de sécurité pour nos investisseurs, la clause suivante est également présente dans le contrat de prêt standardisé : « Dans le cas où le bien ne serait pas vendu 60 mois après la date de la clôture du financement participatif et avec un préavis de 2 mois, LE PRETEUR aura la possibilité de récupérer intégralement son capital et ses intérêts sans frais. »

S’agit-il de maisons passives ?

Non, car dans ce cas le prix de réalisation est trop élevé par rapport à l’intérêt du passif. Néanmoins, nos maisons sont très bien isolées permettant une consommation faible en énergie. Il s’agit de maison ou appartement basse énergie. En fonction des régions, l’acquéreur peut obtenir l’octroi de primes à l’isolation.

Quel est le montant minimal pour investir ? 

Vous pouvez investir à partir de 1000€ et ensuite par tranche de 1000€.

Peut-on régulièrement augmenter son investissement ? 

Oui, vous pouvez investir dans de nouveaux projets quand vous le désirez. Par exemple, une fois un projet terminé, vous récupérez vos intérêts et pouvez réinvestir directement votre capital dans un nouveau projet !

S’agit-il d’un taux net ?

Un taux d’imposition de précompte mobilier de 30% sur les intérêts sera appliqué et dû à l’État belge comme sur n’importe quel compte à terme. Ce montant sera déduit puis versé directement par Conseil B + à la recette des contributions. Vous ne devez donc vous occuper de rien et ne serez pas taxé davantage. Pour un taux d’intérêt brut de 3% vous obtenez 2,1 % net.

Pourquoi vendez-vous au lieu de louer ?

Pour plusieurs raisons : – Pour garantir le taux. En location, vous risquez d’avoir de mauvais payeurs et des périodes d’inoccupation, d’où l’impossibilité de garantir un rendement sûr. – En cas d’investissement dans un but locatif, il n’est pas aisé de pouvoir revendre sa part de l’immeuble. Et cela sans aucune garantie de prix. – Les charges inhérentes à un immeuble sont souvent incontrôlables et peuvent lourdement grever le rendement locatif. – Des locataires peu scrupuleux peuvent abîmer fortement un bien et cela bien souvent au détriment du propriétaire, malgré la garantie locative.

Et si Conseil B + faisait faillite ?

Cela fait 17 ans que nous travaillons en partenariat avec Maisons Blavier et d’autres constructeurs de cette manière. Il n’y a pas de raison qu’une formule parfaitement huilée qui fonctionne depuis tout ce temps s’écroule. Les risques sont volontairement limités car notre responsabilité est engagée. L’argent investi est placé sur un compte par projet qui ne sert qu’à payer les factures de construction et frais annexes.  S’il fallait imaginer le pire, une faillite, les bâtiments ainsi que les terrains et la viabilisation de ceux-ci servent de garantie, ceux-ci appartenant à la société Conseil B +. Conformément à la loi Breyne, le paiement des factures n’est effectué qu’après exécution des travaux.
De plus, un cautionnement collectif est exigé pour garantir l’achèvement des travaux. Si la faillite était imputable au constructeur, Conseil B+ continuerait tout simplement la construction avec une autre entreprise de construction agréée. Conseil B + a toujours été en ordre de paiement de lois sociales, de contributions et de TVA. Les investisseurs peuvent prendre contact avec les différents services des contributions à Namur.
Les investisseurs peuvent également prendre leurs renseignements auprès de la banque ING, dont l’agence de contact de Conseil B + est Florennes, pour s’assurer de la pérennité et de l’honorabilité de l’entreprise. Monsieur Maniquet est le directeur de cette agence et contactable à ce numéro: 071/68.10.60.
Il est également possible de contacter les études des notaires suivants avec qui nous travaillons depuis de nombreuses années : Bricout à Soignies, Debouche à Dinant, Delcroix à Mons, Grosfils à Ohey, Michaux à Andenne.
Notre but est de travailler en toute transparence et en toute sécurité financière, sans risque tant pour l’investisseur que pour nous.

Combien de projets par an sont-ils nécessaires pour atteindre votre seuil de rentabilité ?

Nous sommes déjà pleinement rentables. Notre société n’a pas à proprement parler besoin du financement participatif. Nous travaillons depuis longtemps par des moyens de financement classique. Le crowdfunding est simplement une nouvelle manière innovante de financer les constructions plus rapidement en créant une synergie avec des financiers privés.